Menu
Archives
Concours
Pendant que certains "feraillaient" à LANGEAC pour les Championnats d'Auvergne en Double Mixte et d'autres participaient au 16 Doubles Promotion de MARVEJOLS, le Sanflorain Stéphane MURET et son fils Ludovic, licencié à l'Amicale Bouliste Riomoise, ont pris part, ce Dimanche 2 Juin, au 64 Doubles Propagande d'OBJAT. Le déplacement en Corrèze ne s'est pas fait à vide pour la paire familiale cantalienne puisque, à l'issue d'une journée parfaite sous un soleil de plomb, la victoire a été au rendez-vous. Tour à tour, CHET (CAHORS) 13 à 6, CURTO (ASPO BRIVE) 13 à 3, BASTIEN (CAPDENAC) 13 à 4, AUDIN - MISSONNIER (COURNON), en quarts 13 à 6, FLEURENCEAU (COGNAC) en demi, puis enfin LEQUIN (ARGENTAT) en finale 13 à 10, ont du admettre la supériorité affichée ce jour par le Double Sanflo-Riomois.


Mardi 4 Juin 2019 | Commentaires (0)
Championnats d'Auvergne Double Mixte
La paire altiligérienne Annie et Florent Sentenat a empêché le Comité Bouliste Cantal-Lozère de réussir la passe de trois. Les Riomois Line Rodde et Sébastien Floret, en 2017, et les Sanflorains Valérie et Ludovic Muret, en 2018, avaient inscrit leurs noms au palmarés des Championnats d'Auvergne en Double Mixte. Dimanche 2 Juin, sur les jeux du superbe parc ombragé de Langeac, bien préparés par l'équipe du président André Lafont, la Sanfloraine Christine Pradines et le Riomois Anthony Hammon ont laissé échapper un succès qui leur tendait les bras.

Pour atteindre la finale, le double sanflo-riomois avait disposé en poule de Balichard (Magnet) et Fontaine (Le Puy en Velay/ Coubon) et, en demi-finale, avait du prendre le dessus sur leurs camarades aurillaco-riomois, Mireille Julien et Richard Refouvelet. Ces derniers étaient parvenus à s'extirper de leur groupe après avoir dominé en barrage les Stadistes Clermontois, Charlotte Pernet et Gaëtan Pradines. Pour leur part, Annie et Florent Sentenat avaient laissé de l'énergie dans leur duel fratricide de la demi-finale les opposant à leurs voisins ponots, Marie-Jeanne Fontaine et Valentin Brun.

Lors de l'ultime confrontation, les futurs vainqueurs sont passés par toutes les sensations. Après une heure de jeu, personne parmi la cinquantaine de spectateurs présente n'aurait misé un euro sur eux. Dominés dans tous les compartiments du jeu, ils voyaient leurs adversaires cantaliens rapidement mener au score (11 à 2). Et puis subitement, la partie prenait une toute autre tournure. Un tir au but à la desesperado réussi par Florent Sentenat pour ne pas perdre, puis, dans la foulée, une mène pouvant leur donner la victoire finale non conclue par Christine et Anthony malgré quatre boules en mains. Dés lors, ce ne fut plus du tout le même scénario, et ce d'autant plus qu'immédiatement après le double familial altiligérien engrangeait six points qui, tout en les remettant en selle, assommaient les Cantaliens. Ceux-ci n'allaient d'ailleurs pas s'en remettre et subissaient... pour en fin de compte boire le calice jusqu'à la lie.

Les résultats

1/2 Finales

Pradines bat Mireille Julien - Richard Refouvelet (Riom es Montagnes/Aurillac) 13 à 6

Sentenat bat Marie-Jeanne Fontaine - Valentin Brun (Stade Bouliste Le Puy en Velay/Coubon) 13 à 9

Finale

Annie et Florent Sentenat (Bas en Basset/Brives Charensac) battent Christine Pradines - Anthony Hammon (Saint Flour/Riom es Montagnes) 13 à 11


Lundi 3 Juin 2019 | Commentaires (0)
Régional A.S. 3 et 4 èmes Divisions à Mende
C'est à Mende que, samedi 25 et Dimanche 26 Mai, se déroulaient les Championnats d'Auvergne des A.S. 3 et 4 èmes Divisions. Fidèles à leur réputation, les bénévoles de la Boule Mendoise ont su profiter pleinement de leur boulodrome implanté dans l'enceinte de l'Espace Multimodal Adrien Durand pour faire de cet événement un agréable moment à vivre, alliant de très belle manière compétition sans concession et convivialité bouliste. Les quatre clubs qualifiés pour ce rendez-vous régional, à savoir Cournon, Dunières, St Flour et Beauséjour Vichy, ont d'ailleurs apprécié à sa juste valeur l'accueil qui leur a été réservé, durant ces deux jours, tant par les dirigeants de la boule Mendoise que par les élus de la préfecture lozérienne. Cette compétition a aussi été l'occasion de mettre à l'honneur une des chevilles ouvrières du club local. Au nom du président de la F.F.S.B., Philippe Coquet, en présence d'Aurélie Maillols, vice-présidente de la Région Occitanie-Pyrénées - Méditerranée, et de Serge Pradines, président du C.B.D. Cantal-Lozère, l'Adjointe au Maire, Régine Bourgade a remis à Dédé Bandiera la Médaille d'Argent de la F.F.S.B..

Pour ce qui est du championnat lui-même, il a connu un dénouement hitchcockien, principalement pour l'attribution du titre de Champion d'Auvergne. Au cours de celui-ci, l'équipe managée par Didier Regimbal aura soufflé le chaud et le froid. Comme dans la chanson de Michel Berger, le samedi face à Beauséjour Vichy, elle sera revenue de loin. Le dimanche, à l'issue de la rencontre disputée devant Cournon, comme pour nos ancêtres les Gaulois, c'est le ciel qui lui est tombé sur la tête et les a assommé.

Et l'on peut écrire sans être véritablement contredit que St Flour a offert sur un plateau le trophée du vainqueur à Cournon. 15 à 11 pour St Flour après les deux premiers tours. Décision est prise, de part et d'autre, de renforcer la quadrette décisive lors de l'ultime 3 ème tour. Cournon remporte le Simple et le Double mais cependant rien n'est fait. C'est bel et bien la quadrette qui va désigner le nouveau champion régional. 7 à 6 pour St Flour lorsque retentit la sonnerie annonçant la fin du temps réglementaire, confirmée par l'arbitre Fred Perez.

A cet instant, point cournonnais au sol mais six boules encore en mains côté sanflorain.Pour les nombreux spectateurs présents, parmi lesquels Laurent Suau, Maire de Mende, St Flour ne peut pas perdre et pourtant le scénario improbable va se produire, les Cantaliens se ratent et concèdent même un point supplémentaire à leurs adversaires (7 à 8) qui n'en demandaient pas tant. Béziers sera donc pour les Cournonnais le lieu de villégiature pour le 1 er tour interrégional les 20 et 21 Juillet. La veille, les banlieusards clermontois avaient déjà bien assurés en écartant sans trembler Dunières.

St Flour, auteur d'une remontada tout aussi spectaculaire qu'inattendue le samedi après-midi face au favori de l'épreuve, Beauséjour Vichy, prendra à cette même date le chemin de La Motte d'Aveillans (Isère). Douchés par le revers dur à avaler subi face aux Sanflorains, les Vichyssois, poussifs en début de partie qualificative, se reprenaient bien le dimanche pour finalement terminer sur les chapeaux de roue au dépens d'une équipe de Dunières décomplexée. Ils prendront fin Juillet la route de l'Ain.

La composition des équipes qualifiées

> Cournon

Anick Garbellotto - Julien Duclaux - Claude Audin - Bernard Grollier - Dominique Nourry - Clément et Etienne Rouhet - Jean-Claude Prugne - Pierre Paulhiac

> St Flour Vice-Champion d'Auvergne

Didier et Laurence Regimbal - Stéphane et Hugo Muret - Julien et Damien Jouvente - Erick Chastang - Thierry Pélissier - Jean-Pierre Jouve - Jean-Pierre Chauvet - Anthony Cogoluègnes

> Beauséjour Vichy - 3 ème Qualifié

Laurent et Patrick Guillaume - Jacqueline et Michel Valentin - Patrice Laigneau - Laurent Pradon - Thierry Kaletka - Philippe Odin - Olivier Pougnier -Bruno Lapendry - Gérard Dion


Lundi 27 Mai 2019 | Commentaires (0)
Simple Régional à CLERMONT-FERRAND
Samedi 18 et Dimanche 19 Mai, au Stade Pierre Besset, à Clermont-Ferrand, se déroulaient les Championnats d'Auvergne en Simple, compétition qualificative pour les France programmés à Moirans (Isère) les 24 et 25 Août prochains.

Des onze Cantaliens qualifiés ou engagés dans ce Régional, deux ont fort bien tiré leur épingle du jeu puisqu'obtenant leur billet pour poursuivre l'aventure au niveau national. Le Riomois, ex-Sanflorain, membre du Club Sportif de l'U.S.S. Boules, Ludovic Muret, malgré son jeune âge, a franchi de belle manière ce cap en M2, battant successivement Pierre Durin (Néris les Bains), futur qualifié lui aussi, Dominique Audin (Cournon), Thierry et Brice Patinotte (Boule Cussétoise) et enfin, lors de la partie qualificative, Benoît Michel (Bas en Basset) sur le score de 13 à 10. De son côté, la co-présidente de l'Union Sportive Sanfloraine, Laurène Charbonnel, a dominé la catégorie F3, prenant notamment par deux fois le meilleur sur la Moulinoise Estelle Camard, après avoir battu auparavant Jennifer Balichard (Magnet). Une autre Sanfloraine, Christine Pradines, en F2, a frôlé la qualification, après avoir obtenu de haute lutte (11 à 10) face à sa camarade riomoise, Line Rodde, sa place en finale. Lors de celle-ci, elle s'effondrait littéralement devant Amélia Richer (Magnet) sur le score de 13 à 1.

Qualifié en M3, Jean-Pierre Chauvet a, pour sa part, été éliminé en barrage par le Cournonnais Pierre Paulhiac (13 à 10), après avoir perdu la 1 ère devant Kevin Demonnet (Magnet) 13 à 2 et avoir remporté la 2 ème face à Serge Teyssonneyre (Vorey) 13 à 3.

En F4, Laurence Regimbal, est passée de peu à côté de son sujet, s'inclinant tout d'abord devant Céline Souveton (Ste Sigolène)11 à 7 puis face à Corinne Michelland (Vic le Comte) 12 à 9.


Lundi 20 Mai 2019 | Commentaires (0)
Les MURET, une famille sanfloraine qui respire la boule lyonnaise
S'il existe une famille cantalienne dont le nom restera à jamais associé au Sport Boules, ou plutôt à la boule lyonnaise, c'est bien la famille Muret. Sanfloraine de souche, depuis près de cent ans, cette famille de boulistes pure et dure essaime les terrains de lyonnaise de la France entière.

L'histoire a commencé avec Charles. Cette figure de la lyonnaise, décédé aujourd'hui après s'être retiré fin 1967 du coté de Toulon, a transmis le virus à son fils Georges. Depuis, durant plus de soixante années, Jojo, sous les couleurs de l'Union Sportive Sanfloraine mais aussi de l'Amicale Boule Arpajonnaise afin d'évoluer parmi l'élite aux côtés d'Yves Delorme, du regretté Loulou Bouard, d'Henri Cavanier et Robert Verdier, a parcouru tous les terrains de boules de l'hexagone. Son épouse Dany s'est elle aussi pris au jeu et a toujours pris sa licence pour pratiquer tout aussi bien avec les féminines qu'avec les Masculins. Les titres acquis en compétitions officielles et en concours, tout comme les participations aux divers Championnats d'Auvergne et de France, Georges en a "à foison". La liste ne tiendrait pas sur une seule page...et ne parlons pas des très nombreuses anecdotes et des faits de jeu qui ont émaillé sa carrière bouliste. Le regretté arbitre national, le "grand" Eugène Pichon, qui a longtemps partagé sa passion de la lyonnaise avec lui -s'il était encore parmi nous - pourrait vous en raconter, certaines histoires à vous faire tordre de rire...

Et puis la génération suivante est arrivée avec les fils de Georges et Dany, Dominique, Stéphane et Jean-Christophe. Les trois ont pratiqué, moins longtemps pour l'aîné et le benjamin de la fratrie. Seul à présent, le cadet Stéphane continue à s'adonner à la boule lyonnaise et est depuis quelques saisons l'un des piliers de la société sanfloraine dont il est un trésorier avisé. Capitaine Volontaire au Centre de Secours de Saint-Flour, Contrôleur, Adjoint au Chef d'Antenne de St Flour au Service des Routes du Conseil Départemental du Cantal, il se multiplie pour faire partager sa passion, tout en s'aérant l'esprit dès qu'il le peut - lui l'amoureux de la nature et des grands espaces - en allant à la chasse et à la pêche. Cette passion de la boule lyonnaise, il la partage avec son épouse Valérie. Issue d'une famille nombreuse dont certains frères, à commencer par Jean-Pierre et Emile Chadelat, bien connus dans le milieu footballistique des années 1980, ont été des boulistes talentueux, Valérie est celle qui, à cet instant dans la famille Muret, affiche le plus beau palmarès. Ses plus beaux faits d'armes, elle les a acquis aux côtés de Laurène Charbonnel, Christine Pradines et Laurence Regimbal, en étant Vice-Championne de France en Double Féminin 3 ème Division à Gap en Juillet 2015 et demi-finaliste en Triple F1/F2 à Chambéry la saison dernière.

La saga Muret n'est à ce jour pas terminée puisqu'arrive à cette heure la quatrième génération avec les enfants de Stéphane et Valérie, Ludovic et Hugo. Agés respectivement de 19 et 16 ans, ils sont la relève bouliste cantalienne, avec pour les deux une amorce de talent prometteur, à tel point que l'aîné Ludo, faute de constitution d'une équipe en 2 ème Division au sein de son club de coeur, a pris la décision de muter à Riom es Montagnes la saison prochaine. Une décision courageuse et pas facile à prendre mais qui à coup sûr lui donnera la possibilité de s'aguerrir et de progresser aux côtés des joueurs de l'antichambre de l'élite. Ludo ne quitte pas pour autant totalement l'U.S.Saint-Flour puisque, en compagnie notamment de son père Stéphane et de son jeune frère Hugo, qui intègre le groupe pour la prochaine saison, il disputera le Championnat Nationale 3 des Clubs Sportifs. L'aventure de la famille Muret et sa passion fusionnelle pour la boule lyonnaise ne sont donc pas prêtes de s'éteindre pour le plus grand bien du Comité Bouliste Cantal-Lozère.


Mardi 17 Juillet 2018 | Commentaires (0)
1 2 3