Menu

Carnet Noir - L'Aurillacois Gérard VEDRINE nous a quitté


Rédigé le Samedi 20 Janvier 2018 à 09:01 | Lu 90 fois


Quel bouliste cantalo-lozérien n'a pas râlé un jour en découvrant sur le quotidien régional La Montagne un article relatant un concours de boule lyonnaise signé Gérard VEDRINE ? Quel bouliste cantalo-lozérien - féminin ou masculin - n'a pas râlé lors d'un "résultat" en concours ou compétition officielle au moment où Gérard VEDRINE demandait de poser pour la photo des vainqueurs ou des finalistes en mettant systématiquement les boules de lyonnaise bien en évidence devant soi. Demain, tous autant que nous sommes, nous ne râlerons plus. Gérard nous a quitté ce Vendredi 19 Janvier en fin d'après-midi , victime d'une crise cardiaque.

Homme de caractère, pas toujours facile à appréhender, Gérard était cependant un homme de conviction, le cœur sur la main, un passionné. Il adorait son travail de journaliste sportif, il aurait sans doute eu du mal à se séparer de ce job qui était toute sa vie. Un bien pour un mal puisqu'il aura quitté ce monde en étant encore en pleine activité. Les boulistes se souviendront de ce garçon qui a toujours défendu leur sport...Il a eu beau avoir écrit, ces dernières années, de multiples articles et reportages sur des athlètes d'autres sports de notre département, à travers ses écrits son amour pour la boule lyonnaise a toujours "transpiré de toutes ses pores". Derrière son air parfois bourru, Gérard était un homme attachant et fidèle.

Licencié à jamais à l'Union Bouliste Aurillacoise même s'il ne pratiquait plus faute peut-être de temps, il était depuis une vingtaine d'années devenu le "Monsieur Plus" des Championnats de France Quadrettes et Triples. De CHAMBERY à GRENOBLE, en passant par VICHY et LE PUY EN VELAY notamment, il en a couvert des France. Il était devenu au sein de l'agence aurillacoise de la Montagne, l'homme incontournable par qui il fallait passer pour être introduit au sein du quotidien régional. Ce rôle, il l'assumait avec un humour pas toujours au premier degré. Mais quand vous aviez assimilé cet humour - qui déplaisait à certains - Gérard devenait un personnage unique... à découvrir et à apprécier à sa juste valeur.

Ce "Monsieur" des Championnats de France Quadrettes et Triples va aujourd'hui beaucoup manqué au Comité Bouliste Cantal -Lozère et aux co-présidents du Comité d'Organisation des France 2018 à AURILLAC et à ARPAJON SUR CERE. L'automne dernier, Gérard VEDRINE avait en effet accepté d'être le "Monsieur Presse" de cette future compétition nationale en terre cantalienne. Nous sommes sûrs qu'il aurait su accueillir au mieux ses confrères de la presse régionale et nationale...lui qui avait souvent râlé sur l'accueil réservé à la presse lors des différents Championnats de France aux quatre coins de l'hexagone. Personne n'est irremplaçable dirons certains...Cela sera à prouver dès demain à l'occasion de l'échéance qui nous attend.

Pour l'heure, le Comité Bouliste Départemental Cantal-Lozère adresse ses plus sincères condoléances à la famille de Gérard et invite ses licenciés à assister en nombre à ses obsèques.


Notez